Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2007 > Vendredi 23 Mars 2007 > Communications libres 23-03-2007 > Le Laryngotube™ a-t-il sa place dans les services médicaux d’unité (SMU) des (...)

1 vote

Le Laryngotube™ a-t-il sa place dans les services médicaux d'unité (...) Le Laryngotube™ a-t-il sa place dans les services médicaux d’unité (SMU) des forces armées ?

Dr P. RAMIARA*, Dr S.BENEFICE**, Dr V. MARDELE* - * Département Anesthésie Réanimation HIA Laveran - ** Département Anesthésie Réanimation HIA Ste Anne

Dans les SMU, tous les personnels (brancardiers-secouristes (BS), infirmiers (IDE),
médecins (M)) peuvent prendre en charge une détresse respiratoire aigue. Le Laryngotube™
(LT) est un dispositif supra-laryngé utilisable en anesthésie et en pré-hospitalier. Afin
d’envisager la dotation du LT dans les unités opérationnelles, une étude ,prospective non
randomisée, a été effectuée, après accord des patients au cours d’une opération extérieure. 34
patients adultes, ASA1-2, sans critère d’intubation difficile, ont été inclus. 34 intervenants
répartis en 3 groupes (M=9, IDE=12, BS= 13) ont été évalués après enseignement vidéo. Les
opérateurs devaient mettre en place le LT chez un patient anesthésié et curarisé. Les critères
étudiés étaient : le nombre pose de LT( échec après 2 tentatives infructueuses), le temps
d’obtention d’un volume courant (Vt)> 500ml (s), la survenue d’un traumatisme (sang sur
LT), et l’appréciation par l’opérateur du niveau de facilité d’utilisation grâce à une échelle de
0 (difficile) à 10 (facile). 2 échecs de pose étaient enregistrés : 1 M et 1 BS. Les temps de
pose étaient dans les trois groupes : 63+27 s groupe M, 63+25 s groupe IDE et 71+28 s
groupe BS. 3 traumatismes étaient observés dans le groupe M et 1 dans le groupe BS. Dans
les 3 groupes, la facilité d’utilisation était en moyenne : 8,2 pour groupe BS de 8,9 pour le
groupe IDE, de 9,2+1 pour le groupe M. Peu traumatisant, d’apprentissage rapide et
d’utilisation facile, le LT semble utilisable par tous dans les forces. Pour le médecin, c’est une
alternative à l’intubation ; pour les paramédicaux souvent isolés, c’est une solution en
attendant une évacuation vers une structure médicalisée. Avant d’envisager la possibilité de le
mettre à la disposition des SMU, un enseignement sur ses indications et sa pratique est à
réaliser.