Navigation rapide

Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2007 > Vendredi 23 Mars 2007 > Communications libres 23-03-2007 > Evaluation de l’acceptation par des secouristes d’un système d’information (...)


Evaluation de l'acceptation par des secouristes d'un système (...) Evaluation de l’acceptation par des secouristes d’un système d’information pour la prise en charge de blessés au combat

A. PUIDUPIN, F. SAUVET, A. Nau, L. SUM, C. LEBEAU, JF. LEBRATY, E. PEYTEL

Fédération d’anesthésie-réanimation-urgences,
Hôpital d’Instruction des armées Laveran
Service médical, 21ème Régiment d’Infanterie de Marine, Fréjus

INTRODUCTION :

Dans le cadre de l’étude CORTIM un
démonstrateur du système d’information et de régulation
médicale de l’avant SIRMA a été déployé dans un régiment
pour la prise en charge d’un afflux de blessés. SIRMA
permet une régulation en deux étapes (secouriste puis
médicale) dont la première est réalisée en traitant des fiches
(eFSA) rédigées et transmises grâce à un terminal tactique et
un logiciel dédié. Afin d’évaluer la convivialité de SIRMA
au niveau secouriste, une étude d’acceptabilité a été réalisée
au cours d’une mission opérationnelle auprès de combattants
impliqués dans la chaîne des secours.

MATERIEL ET METHODES :

Au sein d’une section du
21ème RIMa engagée dans l’opération LICORNE, 8 testeurs
(5 paramédicaux, 3 cadres de commandement) ont été
formés à l’utilisation du terminal BRUTUS et du logiciel
LORTIMA à leur arrivée en Côte d’Ivoire. Cette formation
a été validée par un test d’envoi d’un message comportant 3
cas cliniques tirés au sort à partir d’une liste de 100 scénarii.
Ce test a été répété à 15j, 1mois, 2 mois et à 3 mois. Si le
message était reçu, il était classé R et parmi les messages
reçus, leur pertinence était vérifiée par le médecin de l’unité
qui le classait en P si la eFSA correspondait au cas clinique.
En fin de mission un questionnaire a été remis à chaque
testeur pour apprécier leur opinion sur la facilité
d’apprentissage, l’attitude affective et cognitive vis-à-vis du
logiciel.

RESULTATS :

eFSA reçues et correctement rédigées (n= 24 à chaque série
de test)

délai 15 j 1 mois 2 mois 3 mois
R 24 19 24 23
P 23 19 20 23
R & P 23 19 20 23
% 95,83 79,17 83,33 91,67

Questionnaire de fin de mission (n=8)

Opinion en % favorable neutre défavorable
Facilité d’apprentissage 100 0 0
Attitude affective 66,62 12,50 20,83
Attitude cognitive 70,83 16,66 12,50

DISCUSSION :

Dans cette étude, l’acceptation du terminal
BRUTUS et du logiciel LORTIMA par des secouristes
paraît globalement bonne. Les difficultés rencontrées sont
autant liées à des défaillances technologiques qu’à des
bilans non pertinents.