Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2006 > Jeudi 23 Mars 2006 > Communications libres 23-03-2006 > Syndrome coronarien aigu avec sus-décalage persistant du segment ST : Le (...)

1 vote

Session PRE HOSPITALIER


Syndrome coronarien aigu avec sus-décalage persistant du segment ST : Le (...) Syndrome coronarien aigu avec sus-décalage persistant du segment ST : Le diagnostique en SMUR est-il pertinent ?

J.LEYRAL*, C.BUTIN**, T.ACZEL*, B.QUEYRIAUX**, V.VIG*, J. MARCHI*, D.MEYRAN* & P.LE DREFF*

*SAMU 13 et Bataillon de Marins-pompiers de Marseille, Marseille
**Hôpital Laveran et Institut de Médecine Tropicale du Service de Santé des Armées (IMTSSA), Marseille

Introduction :
La pertinence diagnostique du SMUR pour les syndromes coronariens aigus avec sus-décalage persistant
du segment ST (SCA ST+) est essentielle, car un diagnostic fait par excès expose aux complications des
méthodes de reperfusion et à l’inverse tout retard entraine une perte de chance.

Méthode :
Un registre prospectif préhospitalier à inclus à Marseille 194 SCA ST + évoluant depuis moins de 24
heures. Ces patients ont été diagnostiqués " infarctus typique " par le médecin du SMUR. A l’issue de l’hospitalisation,
le diagnostic de sortie était consigné sur les cahiers de recueil des données.

Résultats :
Les résultas sont rapportés dans le tableau

Conclusion :
La pertinence du diagnostic positif pré-hospitalier d’infarctus du myocarde est très satisfaisante. Le diagnostic
du médecin du SMUR est encore plus performant lorsqu’il décide d’une stratégie de reperfusion, que
ce soit l’angioplastie primaire ou la fibrinolyse. Même lorsque le SMUR ne décide pas d’une stratégie de
reperfusion, l’infarctus est confirmé pour trois patients sur quatre à la phase hospitalière. L’incertitude diagnostique
est donc probablement un facteur favorisant l’exclusion des patients de la reperfusion coronaire.
Les formations des médecins à la prise en charge des SCA doivent être encouragées, car il est probable
qu’en optimisant la pertinence du diagnostic pré-hospitalier des SCA ST+, on réduise le nombre des " exclus
de la reperfusion ".

Tableau abstract " pertinence diagnostique en SMUR "

Pertinence du diagnostic pré-hospitalier en fonction de la stratégie de reperfusion mise en oeuvre (n=194)
Stratégie de reperfusion Diagnostic confirmé n(%) Diagnostic infirmé n(%)
- Pas de stratégie (n=39) 28 (71,8%) 11(28,2%)
- Décision d’angioplastie (n=136) 131(96,3%) 5(3,7%)
- Décision de thrombolyse (n=19) 18 (94,7%) 1 (5,3%)
- Toutes décisions confondues (n= 194) 177(91,8%) 17(8,2%)