Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2006 > Jeudi 23 Mars 2006 > Communications libres 23-03-2006 > Le taux de transcription des données sur les fiches de régulation (...)

Session PRE HOSPITALIER


Le taux de transcription des données sur les fiches de régulation (...) Le taux de transcription des données sur les fiches de régulation informatisées au SAMU

S DRIDI, C GHANEM, H BELAKHDAR, A ZOUARI, S JEDIDI, M DAGHFOUS

Equipe médecins
SAMU 01 de Tunis,
Tunisie

Le but de cette étude a été de déterminer le taux de transcription des informations sur les fiches de régulation
informatisées du SAMU dans le cadre d’un programme d’amélioration continue de la qualité des
soins.

Matériel et méthode :
Nous avons revu les fiches de régulation informatisées sur une base de données " File make pro 5 " remplies
durant le mois de janvier 2005. Ces fiches comportent deux rubriques :
- Rubrique Identification : remplie par les PARM (permanenciers auxiliaire de la régulation médicale) et
comportant plusieurs items concernant l’identité de l’appelant, l’adresse , l’heure et le motif d’appel.
- Rubrique clinique : remplie par le médecin régulateur comportant l’interrogatoire, la réponse adaptée au
cas, le bilan final et les différents horaires en cas de sortie SMUR.
Ces données sont remplies au fur et a mesure de la gestion de l’appel.

Résultats :
Nous avons eu 839 appels durant le mois de janvier 2005 dont 493 ont été suivis de la décision d’engager
un SMUR primaire ou secondaire.
Les items de la rubrique " identification " ont été remplies a un taux allant de 95% concernant l’adresse a
100% concernant l’heure et le motif d’appel.
Les items de la rubrique " clinique " ont ete remplies a des taux faibles allant de 51% concernant le bilan clinique
initial et 37% concernant le bilan clinique final a l’arrivee de l’equipe SMUR auprès du malade. Les
horaires de prise de décision ont été remplies a 98% alors que les horaires d’arrivée sur les lieux et de retour
de la mission l’ont été respectivement de 67% et 89%.

Conclusion :
La transcription informatisée des données sur les fiches de régulation est inégale selon les items. Ainsi,
les données cliniques sont les moins transcrites du fait de l’obligation de tenir un dossier médical classique
manuscrit ce qui fait un double emploi pour les médecins régulateurs. Par contre, les données d’identification
sont les mieux transcrites du fait de leur simplicité mais aussi du contrôle des médecins régulateurs ce
qui oblige les PARM a plus de précision.