Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2004 > Jeudi 19 Février 2004 > Communications libres 19-02-2004 > Evaluation d’un dossier médical cible adapté à une UHCD à l’aide d’un (...)


Evaluation d'un dossier médical cible adapté à une UHCD à l'aide (...) Evaluation d’un dossier médical cible adapté à une UHCD à l’aide d’un questionnaire qualité

S.Chamouni, F. Brazi, N. Ouagued, D. Mikou, P. Huvet - Orange


Introduction : a la veille de l’informatisation du dossier médical du service des urgences
nous avons tenté d’évaluer l’impact de la mise en place d’un dossier médical ci blé
(DMC) adapté à notre UHCD sur l’amélioration du fonctionnement de l’unité.

Méthode : Après 6 mois d’utilisation d’un DMC, nous avons tenté d’évaluer l’apport de
ce dossier sur l’activité des différents intervenants en charge de notre UHCD.3
questionnaires d’évaluation sont diffusés:1destiné aux médecins (12) et constitué de 9
items, 1 destiné aux IDE (18 ) et constitué de 7 items et 1 destiné aux secrétaires
médicales (3) et constitué de 2 items .

Résultats : A l’admission, le dossier est dans l’ensemble correctement rempli, en moins
de 5’ (83,33 %), la réponse aux items est considérée dans l’ensemble comme aisée et les
items proposés sont considérés dans l’ensemble comme pertinents pour préciser
l’hypothèse diagnostique et la conduite à tenir souhaitée.Lors de la visite médicale
quotidienne, c’est dans l’ensemble un bon moyen pour mieux appréhender le(s)
problème(s) essentiels posés par le patient. La rédaction d’un suivi évolutif ainsi que la
transcription des nouvelles prescriptions est dans l’ensemble correctement assurée. Bien
tenu, il peut contribuer à réduire le temps de visite.Par ailleurs, Il semble séduire le corps
médical pour servir de matrice au dossier médical informatisé soit dans l’état (66,67 %)
soit après modifications (25 %). Pour les IDE, il permet une meilleure identification du
motif d’admission (83,33 %) et des prescriptions médicales (88,89 %). La programmation
des examens para cliniques (66,6 7 %) et des consultations spécialisées (66,67 %) est
également améliorée. Le suivi des décisions prises au cours de la visite médicale (61,11
%) l’est également ainsi que la réduction du temps de relève infirmière (61,11 %) mais
d’une façon moins nette. La cotation des résumés d’unité médicale est parfois (66,66 %)
plus aisée alors que la tenu générale du dossier médical s’en trouve sensiblement
améliorée (100 %). Un effort supplémentaire reste cependant à faire concernant une
meilleure tenue du dossier.

Conclusion :
L’utilisation d’un DMC adapté à notre UHCD rencontre un succès certain auprès de notre
équipe. Sa rentabilité optimale passe cependant par une tenu parfaite du dossier, objectif
qui sera atteint par l’informatisation du dossier papier