Navigation rapide

Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2005 > Vendredi 25 Mars 2005 > Journée Infirmière 25-03-2005 > Sécurité Civile : retour d’expérience

1 vote

Missions particulières de l’infirmier en urgence


Sécurité Civile : retour d'expérience Sécurité Civile : retour d’expérience

R. IGLESIAS, Y. LOSLIER, L. MINGANT, Ph. GARRY

Brignoles

La Sécurité Civile Française peut, à la demande du COGIC ( Centre Opérationnel de Gestion Interministériel des Crises ) mettre en oeuvre, en tout lieu, dans des délais très courts (inférieur à 6 heures), un hôpital civil médico-chirurgical aérotransportable. Cet hôpital appellé ESCRIM (Elément
de Sécurité Civile Rapide d’Intervention Médicale) est composé d’un bloc chirurgical, d’une réanimation, d’une imagerie médicale (radiologie et
échographie) et d’une capacité d’hospitalisation de 30 lits. Il dipose d’une autonomie complète de 15 jours. Au cours des 2 dernières années,
cet hôpital a été déployé à l’étanger à 3 reprises : Boumerdès en Algérie (séïsme-mai 2003), Bam en Iran (séïsme-décembre 2003/janvier 2004),
Meulaboh-Banda-Aceh en Indonésie (tsunami-janvier 2005).
Les auteurs rapportent ici, à titre d’exemple, le déroulement de la mission ESCRIM-IRAN-BAM 2003.

CHRONOLOGIE

• H0 : 26 décembre 2003 à 5h : Tremblement de terre. Epicentre : ville de BAM en IRAN . Magnitude 6,3 sur l’échelle de Richter
• H+2 : Face à l’ampleur de la catastrophe, l’Iran demande l’aide internationale
• H+26 : L’Iran accepte l’envoi de l’ESCRIM (Elément de Sécurité Civile Rapide d’Intervention Médicale)
• H+35 : Départ des personnels de la Sécurité Civile pour BAM en Iran
• H+48 : Arrivée en Iran
• H+82 : admission du 1er patient

EFFECTIFS ET COMPOSITION DE L’ESCRIM

70 personnels mettent en oeuvre l’ESCRIM. Ils sont issus de différentes unités, à savoir :
- 40 personnels militaires des UIISC ( Unités d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile de Brignoles et Nogent le Rotrou ), du BMPM (
Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille ) et de l’EPPA (Ecole du Personnel Paramédical des Armées de Toulon ) avec l’élément d’hospitalisation,
la réanimation et un dispensaire.
- 30 personnels civils des Sapeurs-pompiers du Gard ( SDIS 30 ) avec l’élément chirurgical, la radiologie, l’échographie et la réanimation.

Les différentes spécialités se répartissent ainsi :
• 1 chirurgien
• 1 médecin anesthésiste
• 12 médecins urgentistes
• 2 pharmaciens - biologistes
• 11 infirmiers
• 6 brancardiers / aides-soignants
• 37 personnels commandement / logistique

L’ESCRIM, c’est 30 tonnes de fret, 120 m3 de matériels, 70 caisses de médicaments, 16 tentes 45 m2

BILAN APRÈS 9 JOURS D’ACTIVITÉS

649 consultations, 24 interventions chirurgicales, 87 hospitalisations
104 radiologies, 86 échographies, 43 examens biologiques

Autonomie

L’ESCRIM possède une autonomie complète de 15 jours.