Navigation rapide

Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2005 > Vendredi 25 Mars 2005 > Journée Infirmière 25-03-2005 > Parc d’attraction : Infirmier à Disneyland Resort Paris

4 votes

Missions particulières de l’infirmier en urgence


Parc d'attraction : Infirmier à Disneyland Resort Paris Parc d’attraction : Infirmier à Disneyland Resort Paris

I. IACINO

Marne la Vallée

La “ville“ de Disneyland Resort Paris (DLRP) située sur la commune de Serris (77) s’étend sur 200 hectares, à reçu depuis son ouverture en 1992
la visite de plus de 140 millions de Guest (clients) dont 12 millions de visiteurs pour l’année 2004, avec 60% d’étrangers.
A 40 minutes de Paris, desservi par 1 gare TGV, 2 gares RER, 3 autoroutes et 2 aéroports, DLRP est la première destination touristique européenne
et le 5ème tour opérateur français.

DLRP, c’est le parc Disneyland et le parc Walt Disney Studios (plus de 50 attractions, 97 boutiques et restaurants), le Disney village (un night club,
le spectacle La légende de Buffalo Bill, un cinéma multiplex et bientôt un dôme IMAX, un chapiteau de spectacles variés), 1 golf, 7 hôtels Disney,
2 centres de congrès, 1 école de football (Manchester United), 1 chenil et 2 parkings (capacité minimale de 500 bus et 11000 voitures).
Avec une moyenne annuelle de 12500 Cast Members (CM – employés) représentants 500 corps de métiers, DLRP est le plus gros employeur de
la région. Son personnel est polyglotte et polyculturel (moyenne de 32 ans et représente 97 nationalités).

L’ACTIVITÉ DE SOINS DE DLRP

La politique de DLRP est de proposer aux autorités départementales une solution intermédiaire dans la prise en charge des personnes malades et
blessées (proposer un service aux guest et ne pas se substituer ni saturer les services médicaux du secteur) ; et ce éventuellement dans l’attente
d’une prise en charge par les services de secours ou hospitaliers extérieurs, la direction propose donc les First aid, un service de premiers soins
et de premiers secours qui transmettra les suites de soins aux services publics (hôpitaux, médecins libéraux, cabinets infirmiers ou de kinésithérapie),
sans pour autant surcharger le service de santé au travail (pour les CM).

Les services de secours de DLRP peuvent être engagés si besoin sur réquisition par les autorités préfectorales pour des situations de moyens dépassés ou sur des problèmes de traductions (accident d’autocar Anglais en 2004).

Diversité des activités de soins :

Auprès des GUESTS Auprès des CAST MEMBERS – SOCIETE EXTERIEUR
ACCIDENT ACCIDENT DU TRAVAIL
MALADIE MALADIE
HANDICAP HANDICAP
SOINS INFIRMIERS SUR PROTOCOLE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE
SOINS INFIRMIERS SUR PRESCRIPTION VACCINATIONS SUR PRESCRIPTION
SOINS INFIRMIERS SUR PROTOCOLE
SOINS INFIRMIERS SUR PRESCRIPTION

Avec près de 500 métiers différents sur le resort dont une part importante de techniciens, de personnel d’entretiens et d’artistes, un certain nombre
de risques sont présents

Risques particuliers :

• Matériel de pyrotechnie (feu d’artifices – explosifs…)
• Produits chimiques (chlore – acides – carboxiques…)
• Diversité moyens de transports (à moteur – à cheval – Rosalie – pargo… )
• Produits gazeux (azote – oxygène – hélium…)

Pour la gestion des accidents Guest, les infirmiers sont assistés par le personnel de CITY HALL (relations visiteurs) et DUTY (chargé des opérations
du parc) ; et pour les CM, par les chargés de prévention des accidents du travail et l’équipe médicale de la santé au travail.

Les pathologies des parcs de loisirs (quelques exemples atypiques) :
• Hypothermie ou hyperthermie des files d’attente
• Crises d’asthme et allergies au Wild West show
• Malaises dans les manèges à sensations
• Jeux à lumières tromboscopique : risques épileptiques
• Risques épidémiques (T.I.A.C. ou endémie – SRAS)
• Situations de crise (populations étrangères)

Nous remarquons néanmoins que malgré l’attention particulière de DLRP quand aux risques de certaines attractions (des messages d’informations
sont largement diffusés à l’attention des populations à risques - grossesse, asthmatique, cardiaque, épileptique…- par avertissement sonores
et panneaux lumineux), la gravité de certaines situations montrent souvent un non respect des consignes de sécurité et des avertissements de
la part des guests, voir des violations manifestes des consignes de sécurité.

LES FIRST AID

Les first aid (sous la direction d’un manager infirmier) sont au nombre de 4 sur le resort et dépendent du médecin chef du service de santé au
travail de Disney.
Le service de santé au travail disposant de son propre pool de médecins et d’infirmiers.
Les infirmiers des first aid travaillent en étroite collaboration avec la santé au travail, le service de prévention des accidents du travail, les pompiers
(4 équipes de 28 pompiers assurant les mêmes missions que les pompiers départementaux en matière de sécurité et prévention incendie,
secours à personne avec une équipe BNSSA et une équipe GRIMP) et les services de sécurité du site.

Un centre commun de sécurité (police nationale) et de secours (pompiers du SDIS 77) est basé en périphérie du resort (à proximité du centre commercial
du Val d’Europe) et renforce les services privés de Disney.
Le S.A.U. et le SMUR de secteur sont situés au centre hospitalier de Lagny sur marne (20 minutes de DLRP).
Le C.R.R.A. est à Melun.

Les infirmiers des first aid agissent au regard des décrets de compétence sur rôle propre, sur prescription (un médecin urgentiste est présent aux heures
d’ouverture du parc mais ne réalise pas de prescription autre que pour les infirmiers des first aid dans la prise en charge des patients), et sur protocoles
(35 protocoles per os et de soins et 18 protocoles de soins d’urgences) validés par le médecin chef de service et celui du SAMU 77.
La relation avec les services extérieurs (SDIS, SOS médecins, hôpitaux, et cabinets de médecin) est coordonnée par le CRRA 77.

Les protocoles de soins d’urgence des infirmiers des First aid

Traumatisme rachis cervical (VVP - Voluven® – traction rectitude – décubitus dorsal)
Fractures (VVP - Perfalgan®)
Traumatisme rachis dorso-lombaire (VVP - Voluven® – traction rectitude – décubitus dorsal)
Douleur thoracique non traumatique persistante (VVP - Natispray® – Aspégic® – ECG )
Syndrome de sevrage alcoolique (Valium® per os)
Asthme (VVP - Ventoline® – nébulisation Atrovent®/Bricanyl®)
Spasmophile – tétanie (Lysanxia® – Calcibronat®)
Douleur aiguë chez l’adulte (VVP - Perfalgan®)
OEdème de Quincke (VVP - aérosol Adrénaline® – Solumedrol® – Polaramine®)
Brûlures (VVP - Perfalgan® – Ringer Lactate® – Waterjel®)
OAP (Natispray®)
ACR (VVP – Adrénaline® – DSA- MCE + VA)
Maladies épileptiques (Rivotril® – Valium® – G30%)
Allergies (Zyrtec® – Solupred® – Celestene®)
Hypoglycémie (VVP - G30%)
Choc anaphylactique (VVP – Adrénaline ®– oxygène – Bricanyl®)

Note de l’auteur : le tableau ci-dessus n’est qu’une présentation simple des protocoles avec indication des spécialités et d’éventuelles techniques
utilisées, ne présentant pas ici les signes recherchés et les posologies appliquées. Le SAMU 77 sera contacté dans toute les mises en place de ces
protocoles et une feuille d’urgence rédigée, une copie de cette feuille accompagnera la patient à l’hôpital.
(VVP : voie veineuse périphérique)

Les infirmiers participent à l’évolution de leur département médical (révision des protocoles et procédures, gestion des stocks, traçabilité des soins),
à des stages hospitaliers (S.A.U. adulte et pédiatrique, salle de réveil, SMUR), à des stages de perfectionnement (A.T.M.U., A.F.U.D.S.A., et
A.F.C.P.S.A.M. et formations à la demande) ainsi qu’au suivi des règles de procédure de leur entreprise (exercice majeur de secours, procédure
alcoolémie, élimination des déchets, campagnes de vaccinations pour les CM, et déclaration des accidents du travail).

De 07h à 01h les infirmiers arment un véhicule léger d’intervention (Flyer Paramedic) conjointement avec les pompiers Disney pour intervenir en
première intention partout sur le resort dès lors qu’une urgence vitale est signalée ou qu’un complément de bilan est demandé par le pompier sur
place ou par le SAMU. Il mettra en place si nécessaire des soins conservateurs (sur protocoles) dans l’attente de l’équipe médicale.
Cette équipe paramédicale est un exemple réussit de paramédicalisation (gère 80% des interventions médicale sur le site) s’inscrivant dans la
dynamique nationale de réponse graduée à l’urgence, elle a permis d’apporter un confort pour les guests ou cast members dans la prise en charge
précoce des détresses, laissant ainsi le temps au SMUR d’arriver, et à leur arrivée, une première nébulisation faite, la voie veineuse périphérique
posée et les premiers traitements d’urgence donnés.

En cas d’intervention sur le site, la différence de prise en charge entre les parcs et la zone hôtelière/Disney village réside dans le fait que toute
intervention sur les parcs Disneyland et Studio transitera par le médecin de First Aid à ses heures de présence, alors que les interventions sur la
deuxième zone transiteront par le SAMU 77 directement gérés par les infirmiers.

Matériel des salles d’urgence et de la VL infirmier
- Scope multiparametrique
- Aspirateur de mucosités
- DSA
- ECG (système télé transmission)
- Sac d’intervention

  • Lot asthmatique avec peak flow et nécessaire nébulisation
  • Nécessaire de perfusion et injectables
  • Nécessaire bilan
  • Nécessaire d’oxygénation

- Oxygène
- Lot accouchement
- Lot SRAS
- Lot rince oeil et diphotérine
- Lot brûlés

Chiffres 2004
Le parc DLRP a reçu la visite de 12 millions de visiteurs
Les 4 First Aid (Disneyland Parc, Walt Disney studio parc, Disney village, et bâtiment mickey – santé au travail) et le flyer Paramedic ont vus 33422
guests et 34049 cast members sur l’année, 4% des patients ont été vu par le médecin de garde de First Aid, 1814 personnes ont été orientés vers
les hôpitaux du secteur et 1000 personnes ont été orientés vers SOS médecins ou un cabinet de médecin (généraliste ou spécialiste).
Les moyens de transferts se repartissent de la façon suivante :
• Voiture de service (service de transport propre aux First Aid) ou taxi : 1430 transports
• Ambulance privée : 92 transports
• VSAV ou CRF : 251 transports
• SMUR : 57 transports médicalisés

CONCLUSION

Comme nous venons de vous le présenter, l’organisation de DLRP fait penser à l’organisation structurelle d’une véritable ville avec ses loisirs, ses
lieux de restaurations et d’hébergements, ses plateformes logistiques invisibles du public, et ses services.
Mais la véritable force d’un service de first aid repose sur une organisation dynamique pluridisciplinaire solide et coopérante, sur une coordination
commune des moyens et sur la richesse de son personnel polyglotte et polyculturel permettant de prendre en charge toute situation de personne
quelque soit son origine dans le but de trouver la solution adaptée à tous : le problème médical du patient, les désirs du guest et les impératifs
de Disney ; et pour la santé, c’est aussi une exemple réussit de paramedicalisation.
Disneyland resort Paris est une machine à magie et à rêve, et nous sommes un de ses rouages.

Remerciements :
Informations Disneyland Resort Paris : Guillaume DU POY (marketing)
Informations service médical : Farshad MAJIDHI – Pascale BOUTRY
Informations First Aid : Samuel VOUTEAU – Elisabeth JOUBERT