Navigation rapide

Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2005 > Jeudi 24 Mars 2005 > Communications Libres Médico-Infirmières 24-03-2005 > Que représente l’activité des urgences intra-hospitalières (UIH) au sein du (...)


Que représente l'activité des urgences intra-hospitalières (UIH) au sein (...) Que représente l’activité des urgences intra-hospitalières (UIH) au sein du S.A.U ?

I. KURTZEMANN, J. MORALY, P. ALFONSI, S. MENDES, L. GLASER, M. ALAZIA

CHU Sainte Marguerite (AP-HM)
Urgences Sud
Marseille

INTRODUCTION

Les U.I.H. sont habituellement gérées par le service de garde du SAU. Les appels des services médico-chirurgicaux de l’hôpital au S.A.U. sont de
plus en plus nombreux en particulier la nuit et les week-end. Le but de ce travail a été de chiffrer cette demande et d’apprécier le contenu de la
prestation des urgentistes auprès des services demandeurs.

MÉTHODES

Une enquête a été diligentée pendant 2 mois. Une fiche de renseignement a été établie pour chaque déplacement contenant le motif réel de consultation,
l’accès au dossier, les examens demandés sur place et les thérapeutiques initiées, la gravité du malade, l’appel aux réanimateurs, la décision
de transfert, la durée totale d’intervention, les familles prévenues et la justification du déplacement. Les appels téléphoniques sans déplacement
ont également été notés.

RÉSULTATS

51 appels ont été recensés générant 35 déplacements soit en moyenne 3 appels et 2 déplacements par garde. Les motifs de consultation les plus fréquents ont été : les insuffisances respiratoires aiguës (17), dont 2 arrêts respiratoires, les décès (9), les tachycardies (3), les chutes (3). Le dossier du
patient était accessible (50/52). Les ECG (9) et les gazométries (8) ont été les examens les plus réalisés. 30 fois une thérapeutique a été initiée : O2
(10), sédatifs (8), antalgiques (8), autres (4). 16 fois le pronostic vital était engagé, mais déjà connu du service. Le médecin senior des urgences a été
sollicité 7 fois, le réanimateur 5 fois, le transfert aux urgences a été réalisé dans 2 cas. En moyenne la durée d’intervention a été de 25 min (ext : 5 ,
60). Dans 15 cas, la famille a été prévenue. Au total, 47/52 le déplacement a été jugé comme justifié par l’équipe médicale.

CONCLUSION

L’activité des U.I.H. est raisonnable pour les médecins du SAU compte tenu du faible nombre de déplacements, de la durée limitée de l’intervention
médicale et de la justification de la consultation. Néanmoins, la gestion des U.I.H. pose à certaines heures de la garde des problèmes d’organisation
pour l’accueil des urgences lorsque le flux des admissions est fort. Cette activité doit alors être prise en compte pour qu’une ligne de
garde soit dévolue spécifiquement à ces déplacements au sein de l’hôpital.