Accueil > Congrès Régional > COPACAMU 2006 > Jeudi 23 Mars 2006 > Ateliers 23-03-2006 > Capnographie

2 votes

Capnographie Capnographie

Dr B. BARBERON* & Dr P. CANO**, *Urgences-SAMU-SMUR, CH Henri Duffaut, 84902 Avignon cedex, **Service des Urgences, Hopital Nord,13015 Marseille

I. Introduction

Les recommandations des sociétés savantes (pour la France SFMU, SFAR, SRLF), pour le monitorage du
CO2 expiré (ETCO2) des patients sous ventilation mécanique ne sont pas suffisamment appliquées par les
services d’urgences.

L’analyse des gaz du sang chez les patients ventilés venant des services d’urgences pré hospitaliers ou
hospitaliers admis en réanimation montre souvent des anomalies, en particulier des hypercapnies qui semble
être liées le plus souvent à un réglage incorrect des paramètres du ventilateurs, ou à une anomalie pulmonaire
(inhalation contusion, épanchement pleural).

2. Rappel des justifications de l’utilisation systématique
du monitorage de l’ETCO2 pour les malades ventilés en urgence :

Il s’agit d’une situation à risque supérieur à la situation d’anesthésie programmée au bloc opératoire pour
laquelle le monitorage de l’ETCO2 est obligatoire au niveau national depuis 1998.
Meilleur indicateur d’intubation oesophagienne que la clinique.
Meilleur indicateur d’intubation réussie intra trachéale que la clinique.
La mesure de la PETCO2 peut donner une approche valable de la PaCO2 (gradient en moyenne de 5 mmHg).

3. Interprétation du capnigramme et des tendances du CO2 expiré

- Capnigramme normal
- Absence soudaine de CO2
- Chute exponentielle de l’ETCO2
- Chute par palier de l’ETCO2
- Arrêt cardiaque
- Augmentation graduelle de l’ETCO2
- Oscillations cardiogèniques
- Retour à la respiration spontanée
- Capnigrame pédiatrique
- Intubation Oesophagienne
- Obstruction partielle des voies aériennes
- Hyperthermie maligne
- Relaxation insuffisante

4. En pratique :

Branchement du ou des capnographes sur les circuits de ventilateurs.
RAPPEL DES BASES DES REGLES DE MISE SOUS VENTILATION MECANIQUE.
Le capnographe doit être disponible pour TOUTE intubation.
- 1. Branchement du ventilateur : (Patient sans détresse respiratoire)
- 2. Comment compenser une défaillance de l’hématose
- 3. Ventilation d’un SDRA
- 4. Etat de mal asthmatique
- 5. Exemples de cas cliniques :

Transports secondaires à partir de service d’urgence avec paramètres de ventilation inadéquats et
ETCO2 objectivant l’hypercapnie à corriger.

1.
Insuffisant respiratoire chronique nécessitant une mise sous ventilation mécanique.
Possibilité de mesurer l’ETCO2 en Ventilation Non Invasive (VNI) permettant l’adaptation des paramètres
de ventilation en VNI et en Ventilation Invasive.

2.
Trauma crânien grave reçu dans un UPATOU et nécessitant une sédation + intubation + ventilation
mécanique puis un transfert en réanimation neurochirurgicale.
Paramètres initiaux, ETCO2 mise en place, correction des paramètres de ventilation.

3.
Détresse respiratoire d’un enfant de 30 mois intoxiqué intubé ventilé dans un tableau de bradycardie
extrême.
Paramètres initiaux, ETCO2 mise en place correction des paramètres de ventilation.

6. Remise de documents / bibliographie